Bad Juju! You no logged in or no introduced to the frogman. Log-in or register. Or suffer mucho hoo-doos.
Agence France Press does not know the basics of ballistic

«« January 2004 • Archive: February 2004 • March 2004 »»

25th

02/2004


Ladies and gentlemen, for your viewing pleasure, here's a hand picked quote of the Frontpage Magazine interview of Richard Perle and David Frum by Jamie Glazov, last week.

Just in case you missed it as I did.

Frum: Europe is not an enemy - but the United States has enemies within Europe, and they are trying to transform the EU into an adversarial power bloc against the United States. It's precisely because Richard and I value the North Atlantic alliance that we are trying to alert Americans to the potential threat that the wrong kind of EU could pose. We have to rally our friends within Europe. We have to raise their awareness of the sinister intentions of this French government - and to make it clear to them that they can't have it both ways: that following the French lead will have the most serious consequences for the Western alliance.

FP: Mr. Perle, what exactly is Frances problem? Why do the French prefer to get into bed with monsters rather than side with us against the forces of tyranny? There is some kind of dark pathology here. Could you give us a little insight into the mindset of the French in this context?

Perle: When the issue is put properly and the facts are clear I believe most Frenchmen will come down on the same side as us. But often the facts are not clear. On Iraq, the French press was an abomination, rife with distortion on almost every element of the issue. Anyone reading the French press or watching French television would have concluded that we were acting out of base motives (mostly oil) and without regard for the hundreds of thousands of innocents who would perish in a long bloody war at the end of which the Middle East would be aflame. The current French government, under Chirac and Villepain (sic), believes that it can build Europe as a ғcounterweight to the United States. It loathes and fears the emergence of the United States as the sole superpower and seeks to diminish our standing and influence in the world. So it inclines toward opposition to any enterprise that we lead.
I'm afraid the French hostility towards the United States started a few decades before Chirac (remember Arch-Swindler Mitterrand?), but it's probably just a detail. Read the whole thing anyway, as there is much more to it than this (rejoicing) grabbing at the gaggle of Gauls.

Many thanks to F.G. however, for his precious continued sending of selected news and articles. It would have been a pity to miss that.
Mesdames et Messieurs, voici pour le plaisir des yeux un extrait choisi à la main de l'interview de Richard Perle et David Frum par Jamie Glazov, dans Frontpage Magazine la semaine dernière.

Juste au cas où, comme moi, vous l'auriez manqué.

Frum: L'Europe n'est pas un ennemi - mais les Etats-Unis ont des ennemis en Europe, qui tentent de transformer l'UE en bloc de contre-pouvoir contre les Etats-Unis. C'est précisément car Richard et moi-même apprécions l'alliance de l'Atlantique Nord que nous tentons d'alerter les Américains sur la menace potentielle qu'un mauvais type d'UE pourrait poser. Nous devons rallier nos amis en Europe. Nous devons alerter leur attention sur les intentions sinistres de ce gouvernement français - et nous devons leur exposer clairement le fait qu'ils ne peuvent pas ménager la chèvre et le choux : que suivre la direction française aura les plus sérieuses conséquences pour l'alliance Occidentale.

FP: M. Perle, quel est exactement le problème de la France ? Pourquoi les français préfèrent-ils coucher avec des monstres plutôt que d'affronter à nos côtés les forces de la tyrannie ? Il y a une sorte de sombre pathologie à l'oeuvre ici. Pourriez vous nous donner une idée de l'état d'esprit des français dans ce contexte ?

Perle: Lorsqu'un problème est posé clairement et que les faits sont clairs, je crois que la plupart des français se rangent du même côté que nous. Mais souvent, les faits ne sont pas clairs. Sur l'Irak, la presse française a été une abomination, un tissu d'altération de quasiment tous les enjeux du problème. Quiconque lisant la presse française ou regardant la télévision française aurait conclu que nous agissions sur des motifs sommaires (principalement le pétrole) et sans considération pour des centaines de milliers d'innocents qui auraient péri au cours d'une longue guerre sanglante à l'issue de laquelle le Moyen Orient aurait été en flammes. L'actuel gouvernement français, sous Chirac et Villepain (sic), croit qu'il peut construire une Europe qui soit un contrepoidsӔ aux Etats-Unis. Il hait et craint l'émergence des Etats-Unis comme seule superpuissance et cherche à diminuer notre place et notre influence dans le monde. En conséquence, il a tendance à s'opposer à toute entreprise que nous menions.
J'ai bien peur que l'hostilité française à l'égard des Etats-Unis ait commencé quelques décades avant Chirac (vous souvenez vous de l'Ultime Truand Mitterrand ?), mais ce n'est probablement qu'un détail. Lisez l'ensemble en tous cas, car vous y trouverez bien plus que cette simple (réjouissante) empoignade du troupeau gaulois.

Sincères remerciements à F.G. cependant, pour ses précieux et constants envois de sélection d'articles et de news. Il aurait été dommage de rater cela.

24th

02/2004


You have to give it to the French Mediocratura: if anybody on this Earth and beyond could successfully round up your devoted dissident and the Al-Qaeda sub-scum behind the same opposing line, it has to be them:
Al-Qaeda 'joins headscarf row'

Al-Qaeda's deputy leader Ayman al-Zawahiri has reportedly criticised a French law that includes the banning of Islamic headscarves in state schools. The decision shows "the grudge the western crusaders have against Islam," Mr Zawahiri said in a tape broadcast on Arabic satellite station al-Arabiya.

The tape said the decision by French President Jacques Chirac was part of an ongoing campaign against Islam.
The origin of the tape is apparently unconfirmed yet, but it's no reason not to slap Mister Possibly al-Zawahiri behind the turban, in retaliation for this ludicrous attack in demagogy.

Indeed, Komissar President Jacques Chirac's ongoing campaign is certainly not limited to Islam, and Jacques the Western Komissar Crusader's crusade is actually aiming at crushing every single religion - down to the slightest mystical conviction - that is not the Great Church of the French Socialist Secular State.

After all, for Jacques and his apostles, there is only one God and the State is His prophet: these people are not tolerant seculars but rabid anticlericals.

al-Zawahiri the Eastern Barbarian is obviously opposing Chirac the Western Crusader on strictly political grounds, each of them struggling for the domination of his own church. And so, the reason why I tend to criticise the Crusader's Law against ostentatious religious signs displayed by school kids and civil servants, within the limits of the his public domains and tenures is rather different than that of the Barbarian.

I am not ready to accept the idea that Jacques Chirac (or any other priest or mullah from any other church - Are we listening back there? Mr al-Zawahiri would do well to stop playing with Osama's slough and take some notes) is entitled to interfere with who (or what), how and when, you and I should pray to. Or not.

But since they does not exactly care to ask for my opinion, let's admit for the sake of the argument that the French Crusader can legitimately legislate on that issue. If so, the ban on Christian and Jewish symbols - among other notoriously harmless cults in this country - will appear as a simple egalitarian pretext (or a little bonus for Jacques and the Rabid Anticlerical Crusaders) to have a go on the Muslim headscarf without irritating the aforementionned Muslims (predictably, it's not working Jacques) and will certainly have little effects on the believers of these two cults. Indeed, the last time I witnessed a Christian bearing a "large crucifix" was in a movie relating the life of Jesus, who wasn't exactly a school boy or a civil servant, while the French Jews are already advised to wear baseball caps instead of the yarmulke, to avoid beatings.

That leaves us with the Muslims' headscarf.

While "militant" Muslims of all sex can argue without succumbing under the weight of sheer idiocy that this is a compulsory attire worn by women freely, it is also said that this distinctive sign was invented in the early 70s by an Iranian mullah in Lebanon, inspired by Catholic nuns headgear on the basis that:
(...) by wearing the headgear, Shiite women would be clearly marked out, and thus spared sexual harassment, and rape, by Yasser Arafat's Palestinian gunmen who at the time controlled southern Lebanon.
Interestingly enough, this very headgear is now fulfilling the same purpose in the Parisian suburbs of Sarcelles and Trappes.

"Better veiled than raped" has to be an Islamist motto I imagine.

This brings me back to the Crusader's Ban. The law is wrong, not simply because it is an attack against freedom of religion (no matter the unacceptable characteristics of the said religion) but particularly because it will not resolve any serious issue of which the headscarf has become the symbol (precisely because of the unacceptable characteristics of the said religion).

And in my book, any law that is not only coercive but also useless is irremediably wrong.

This law will not protect young girls from forced marriage (numbers in France apparently vary between 30,000 to 700,000 over the last 10 years - not really a surprise considering the seal of secrecy and the social and familial pressure that enclose them) or against any kind of physical or emotional violence. It will certainly not protect them against the aforementioned social and familial pressure neither will it protect the society against the conquering advance of the veiling - and potentially raping - beards.

However, it will give the women's oppressors another axe to grind, while they should have been clearly designated and ostracized as such - and sentenced, if need be. It will also temporarily clear the State from its self-allocated responsibility in this matter, while we have no other choice but its wrong and useless decision.

As usual with the legislator - particularly the French one - the only answer to a very concerning and sensible issue is a ban when we actually need the strong and renewed affirmation of a right: the right of any woman, Muslim or not, to refuse the veil, with the unconditional and uncompromising protection of the law.

And beyond any religious consideration, the affirmation and the defense of the right of any woman to live her life, express herself, and wear whatever she wants without risking the ghastly fate of their Christian, Jewish and more generally non Shiite counterparts in Lebanon 30 years ago or right here, right now.
Vous devez bien accorder ça à la Mediocratura française : si quelqu'un sur cette Terre, ou au-delà, peut arriver à rassembler votre dévoué dissident et la sous-crasse d'Al-Qaeda derrière la même ligne d'opposition, cela ne peut être qu'eux :
Al-Qaeda 'se joint aux protestations en faveur du voile'

Le principal lieutenant d'Al-Qaeda, Ayman al-Zawahiri a censément critiqué une loi française incluant l'interdiction du foulard islamique dans les écoles publiques. La décision démontre "la rancune que les croisés occidentaux ont contre l'Islam," a déclaré M Zawahiri dans une cassette diffusée sur la chaîne satellite saoudienne al-Arabiya.

Il affirme également que la décision du président français Jacques Chirac procède de la campagne actuelle lancée contre l'Islam.
L'origine de la bande n'est apparemment pas confirmée pour l'instant, mais cela ne doit pas nous empêcher de baffer Messire Probablement al-Zawahiri sur l'arrière du turban, en représailles pour cette risible attaque de démagogie.

En effet, la campagne actuelle du Komissaire Président Jacques Chirac ne se limite assurément pas à l'Islam, et la croisade de Jacques le Komissaire Croisé Occidental vise en fait à écraser toute forme de religion - jusqu'à la plus ténue conviction mystique - qui ne soit pas la Grande Eglise de l'Etat Socialiste Séculier français.

Après tout, pour Jacques et ses apôtres, il n'est qu'un seul Dieu et l'Etat est son prophète : ces gens ne sont point de tolérants laïques mais des anticléricaux haineux.

al-Zawahiri le Barbare Oriental s'oppose manifestement à Chirac le Croisé Occidental sur un terrain strictement politique, luttant l'un et l'autre pour la domination de leurs propres églises. C'est pourquoi la raison pour laquelle je suis amené à critiquer la Loi du Croisé contre les signes religieux ostentatoirement affichés par les écoliers et les fonctionnaires dans les limites de ses domaines et tenures publiques, diffère quelque peu de celles du Barbare.

Je ne suis pas prêt d'accepter l'idée que Jacques Chirac (ou n'importe quel autre prêtre ou mollah de n'importe quelle église - On écoute dans le fond ? M al-Zawahiri, ferait bien de cesser de jouer avec la dépouille d'Osama et de prendre des notes) soit autorisé à interférer dans la décision concernant qui (ou quoi), quand et comment, vous et moi devrions prier. Ou pas.

Mais étant donné qu'ils ne se soucient pas exactement de me demander mon avis, admettons un instant, pour le bénéfice de mon argumentation, que le Croisé français puisse légitimement légiférer sur cette question. Si c'est bien le cas, l'interdiction des symboles chrétiens et juifs - parmi d'autres cultes notoirement inoffensifs dans ce pays - apparaît bien comme un simple prétexte égalitariste (ou un petit bonus pour Jacques et les Haineux Croisés Anticléricaux) de tenter le coup sur le voile islamique, sans irriter les musulmans en question (comme il fallait s'y attendre, ça ne marche pas Jacques) et n'aura certainement que peu d'impact sur les fidèles de ces deux cultes. En effet, la dernière occasion qu'il m'ait été donné de voir un chrétien portant une "grande croix" était un film consacré à la vie de Jésus, qui n'était pas exactement un écolier ou un fonctionnaire, tandis que les juifs français se sont déjà vu conseiller de porter des casquettes de base-ball au lieu de la kippa, afin d'éviter d'être tabassés.

Cela nous laisse donc le voile islamique.

Alors que les musulmans "militants" de tous sexes peuvent affirmer sans succomber sous le poids de la bêtise pure qu'il s'agit là d'un accoutrement obligatoire porté librement par les femmes, il est également dit que ce signe distinctif fut inventé au début des années 70 par un mollah iranien au Liban s'inspirant de la coiffe des nonnes catholiques, sur la base que :
(...) en portant cette coiffe, les femmes Shiites seraient clairement distinguées et en conséquence se verraient exemptées du harcèlement sexuel et des viols perpétrés par les soudards palestiniens de Yasser Arafat qui contrôlaient le sud Liban à l'époque.
D'une manière intéressante, la coiffe en question rempli maintenant les mêmes fonctions dans les banlieues parisiennes de Sarcelles et de Trappes.

"Plutôt voilées que violées" doit être un slogan islamiste, j'imagine.

Et ceci me ramène à l'Interdiction du Croisé. Cette loi est mauvaise, pas simplement parce qu'elle est une atteinte à la liberté de culte (quelles que soient les caractéristiques inacceptables de ladite religion) mais particulièrement parce qu'elle ne résoudra aucun problème sérieux dont le voile n'est que le symbole (précisément en raison des caractéristiques inacceptables de ladite religion).

Et de mon point de vue, toute loi qui réussi à être coercitive et inutile est irrémédiablement mauvaise.

Cette loi ne protègera pas les jeunes filles contre les mariages forcés (les chiffres en France semblent varier entre 30,000 et 700,000 sur les 10 dernières années - pas franchement une surprise, considérant le sceau de secret et la pression sociale et familiale qui les entourent) ou contre n'importe quel type de violence physique ou psychologique. Elle ne les protégera certainement pas des pressions sociales et familiales susmentionnées et ne protègera pas plus la société des avancées conquérantes des barbus voileurs - et potentiellement violeurs.

Elle va cependant donner aux oppresseurs de ces femmes d'autres motifs d'affrontement, alors même qu'ils devraient être clairement désignés comme tels et ostracisés - condamnés, si besoin. Elle va aussi dégager temporairement l'Etat de la responsabilité qu'il s'est lui-même attribué en la matière, alors que nous n'aurons d'autre choix que cette mauvaise et inutile décision.

Comme toujours avec le législateur - particulièrement lorsqu'il est français - la seule réponse à une question hautement sensible et préoccupante est une interdiction là où nous avons en fait besoin du fort renouvellement de l'affirmation d'un droit : le droit de toute femme, musulmane ou pas, de refuser le voile, sous la protection inconditionnelle et intransigeante de la loi.

Et au-delà de toute considération religieuse, l'affirmation et la défense du droit de toute femme à vivre sa vie, s'exprimer et porter ce qu'elle souhaite sans risquer le destin épouvantable de ses homologues chrétiennes, juives et plus généralement non shiites au Liban il y a 30 ans ou ici et maintenant.

The Mises Insitute is now offering Ludwig von Mises' Omnipotent Government: The Rise of Total State and Total War, on the origins of Nazism, online.

Now this book should be a compulsory reading for the crowd of (young, alas) lame-brain brawlers blindly worshipping José "Impunity" Bové and the anti-globalization gesellschaft who, among many other misconceptions, fail to apprehend - in the words of Murray Rothbard - that "nazism and fascism were totalitarian collectivist systems which had far more in common with communism than with free-market capitalism" and consistently avoid to notice that they share with German Socialists at the origin of Nazism the same hatred for Liberalism and free market economy.

Just a starter:
(Ferdinand) Lassalle's brief demagogical career is noteworthy because for the first time in Germany the ideas of socialism and etatism appeared on the political scene as opposed to liberalism and freedom. Lassalle was not himself a Nazi; but he was the most eminent forerunner of Nazism, and the first German who aimed at the Führer position. He rejected all the values of the Enlightenment and of liberal philosophy (...). He negated them; but he promised at the same time to realize them in a fuller and broader sense. Liberalism, he asserted, aims at spurious freedom, but I will bring you true freedom. And true freedom means the omnipotence of government. It is not the police who are the foes of liberty but the bourgeoisie.

And it was Lassalle who spoke the words which characterize best the spirit of the age to come: "The state is God."
I do not forget the disciples of Arlette "Cry Me a River" Laguiller and Olivier "Bicycle Baby" Besancenot's new anti-capitalist sect, of course.

This is mandatory reading for them too.

Now what? Don't you like the authoritarian method anymore mate?
UPDATE:
My bad: the Mises Institute has a blog of course. And the posts announcing the availability of Omnipotent Government are here and here.
Le Mises Institute propose désormais en ligne Omnipotent Government: The Rise of Total State and Total War de Ludwig von Mises, sur les origines du nazisme.

La lecture de cet ouvrage devrait être obligatoire pour la masse de (jeunes, hélas) braillards décervelés adorant aveuglément José "Impunité" Bové et la gesellschaft antimondialisation qui, parmi de nombreuses autres méprises, ne peut appréhender le fait que - selon les propres termes de Murray Rothbard - "nazisme et fascisme étaient des systèmes totalitaires collectivistes ayant bien plus en commun avec le communisme qu'avec le capitalisme et le marché libre" et persistent à ne pas remarquer qu'ils partagent avec les socialistes allemands à l'origine du nazisme la même haine du libéralisme et de l'économie de marché.

Juste une mise en bouche :
La brève carrière démagogique de (Ferdinand) Lassalle est remarquable car pour la première fois en Allemagne, les idées de socialisme et d'étatisme sont apparues sur la scène politique en opposition au libéralisme et à la liberté. Lassalle ne fut pas, lui-même, un nazi ; mais il fut le plus éminent précurseur du nazisme et le premier allemand qui ait envisagé la position de Führer. Il a rejeté toutes les valeurs des Lumières et de la philosophie libérale (...). Il les a reniées mais a promis dans le même temps de les réaliser dans un sens plus complet et plus large. Le libéralisme, affirma-t-il, ne vise qu'à une liberté spécieuse mais je vous apporterai la véritable liberté. Et la véritable liberté signifie la toute-puissance du gouvernement. L'ennemi de la liberté n'est pas la police mais la bourgeoisie.

Et Lassalle fut celui qui prononça les mots qui allaient caractériser le mieux l'esprit de l'âge à venir : "L'état est Dieu."
Bien entendu, je n'oublie pas les disciples de la nouvelle secte anti-capitaliste d'Arlette "Chiale, tu pissera moins" Laguiller et d'Olivier "BeuBeu la Bicyclette" Besancenot.

C'est une lecture imposée pour eux aussi.

Alors quoi ? On aime plus la méthode autoritaire mon gars ?
MISE À JOUR :
Autant pour moi : le Mises Institute a un blog bien entendu. Les posts annonçant la disponibilité d'Omnipotent Government sont ici et ici.

19th

02/2004


Apologies for the lapse that wasn't meant to last but lasted more than expected and therefore shall not last any longer than it was formerly supposed to (last, yes).

It was brought to my attention that we entered the Year of the Monkey which, unfortunately (at least for this year), is not my sign. This means that, like the rest of you who were not born in 1920, 1932, 1944, 1956, 1968, 1980, 1992 and 2004, I have to fight my way through this year like a big guy, despite the repeated assaults of a vexatious Fate and without the benevolent protection of the Stars (yeah, and Stripes too).

If you believe in this kind of mystical justifications for the less elegant "sh* happens", of course.

I have to kick (that is with a "C" and a "K") the monkey's ass a bit more, but general bubbling and other kinds of monkey spanking shall resume pretty soon. Thank you for your patience.

And oh, the situation on the email answering front is next to catastrophic. Starting to look like a... Vietnam Quagmire®.
Okay, it's way past catastrophic.

But don't you despair. I'll get over it before the next year of the Sheep, for sure.
Mes excuses pour le hiatus qui n'était pas censé durer mais a duré plus longtemps que prévu et ne devrait en conséquence pas durer nécessairement plus qu'il n'était initialement supposé (durer, oui).

Il a été porté à mon attention que nous sommes entrés dans l'Année du Singe qui, malheureusement (pour cette année au moins), n'est pas mon signe. Cela signifie qu'à l'instar de ceux d'entre vous qui ne sont pas nés en 1920, 1932, 1944, 1956, 1968, 1980, 1992 et 2004, je dois tailler ma route cette année comme un grand, en dépit des assauts répétés d'une Destinée vexatoire et sans la bienveillante protection des Etoiles.

Si vous croyez en ce genre de justifications mystiques au moins élégant "les emmerdes, ça arrive", bien entendu.

Je me dois de botter le train du singe encore un peu, mais les opérations de bouillonnement général et autres fessées de macaques devraient reprendre incessamment. Merci pour votre patience.

Et, oh, la situation sur le front de la réponse aux emails est quasiment catastrophique. Ça commence à ressembler à un... Bourbier du Vietnam®.
OK, c'est franchement catastrophique.

Mais ne désespérez pas. J'en viendrai à bout avant la prochaine année de la Chèvre, c'est certain.

05th

02/2004


Going back on Tuesday's post, French readers and some relatives just told me more about the (last to date) "Death to the Jews" feast in The Country That Is Not Anti-Semite®. (See also here but particularly Merde in France's links here).

We already know that it happened in the Burgundian town of Mâcon, which - besides the nature of the event itself - really sets me to ballistic mode, for many reasons I will not develop here.

The rest will do nothing to improve my mood.

Let's get it straight:

5 000 French - presumably of all ages and descents - attending the concert, including the wife of the President and some bloke who, supposedly, shouldn't be easily intimidated but who probably spent too much time in Bernadette's petticoats lately.
No offense intended. I'm just trying to find explanations. After all, the guy is a world heavyweight judo champion.

30 young French - of North African descent - (presented here as a "small group of very young teenagers") standing in front of the stage, yelling "death to the Jews" and threatening a 25 years old Israeli singer (She holds in fact, the American, Israeli and French nationality. Fate dealt her two good cards. Not bad.) who, paradoxically, found herself alone and isolated among 5 000 French, including the wife of the President and some bloke who supposedly shouldn't be easily intimidated. Particularly by "very young teenagers".

Nobody dared to stop the very young scum and teach them a thing or two before they become older scum.

TV crews? Yeah, there were TV crews. They even took the decision to air the show on their TV channels later. They just took great care to shunt the sound and have a Voice Over TV Twat gossiping during the part featuring 30 very young scum tossing racial insults and threats at a lone 25 years old girl, in front of 4970 French, the President's wife and the heavyweight bloke under her petticoats at a public manifestation.
Where did you hear about anti-Semitism in this country again?

Cops? Yeah, surely there were some at some point. Or not. Or probably too late. Or too busy billing excessive speed criminals drivers. Some even says that nobody called them, in order not to 'aggravate' the situation and 'upset' those 30 poor young French. They happened to be of North African descent, and surely are not to be upset by the police, particularly when they are tossing racial insults and threats at a lone 25 years old girl in front of the First Lady and quite a bunch of her serfs fellow citizens. I mean, come on, if you start arresting them just for collectively insulting and threatening girls, then you'll have to arrest them when they collectively rape them. That would upset them even more, for sure.

So the Cops asked the TV crew to have a look at the tapes, and will watch the crime on TV. Another beer Officer? Popcorns? See there on the left? Well tha's a bad guy I can tell ya. Wot's that Officer? Oh no, no, no, Officer you can't say that. The proper term is "a youngster issued from The Immigration". Have another beer.

But what about decent people? Courageous fellows standing for Liberté, Egalité or even that friggin' meaningless Fraternité? Principled French ready to stand against the enemies of BlahBlahberté, BlahBlahBlahgalité as well as BlahBlahBlahBlahternité, even when the enemy is a dreadful "small group of very young teenagers"?

If there were any among this crowd of 5 000, surely they will show on the tape. Let's just let the police do her job, will ya?

Well, on second thought, let's not. Instead, let's ponder sadly on the fact that, thank in no small part to the cast of kleptocrats to which Bernadette belongs, any French of any origin, standing against the racism of some French of a certain origin (being PC is so funny, dontcha think?), in the name of basic moral principles and decency, is certain to be eaten alive by the various variably anti-racist NGOs (such as the despicable MRAP - Google that by yourself, I don't link to scum.) and the French Justice itself. Because in that case, they would be considered more racists than the other racists.

We're civilized people. There are laws against a certain racism in this country, you know.

The cops, at least, managed to upset arrest 5 of the very young teenagers. I guess that is a consolation, particularly for Bernadette who was "really saddened" as you may recall.

Meanwhile, the various political and administrative 'after-the-facts cheap talk' goes on:
France is not an anti-Semite country
Well, of course not, you silly person you. The official position is that even the Jews die one day or another.

So yelling "Death to the Jews" is not anti-Semitism. Just stating facts.
We will not tolerate any incident of this kind
Until, of course, we are actually confronted with the next incident of this kind, while having a 5000/30 numerical superiority ratio and a world heavyweight judo champ on our side. In that case, we'll just shut up and wait until the 30 racist kids are gone before claiming again "Ooeee ooeel not tolerate any incident of zis kind."
We request an all-out severity against this type of behavior, which is punished by law and is incompatible with the founding principles of the French society.
Word for word: empty blathering and wishful thinking are the founding principles of the French society.
Honey, I peed in my pants at that concert and need a change of my underwear
Okay, I made up this one.

Meanwhile, the Mayor of Mâcon aggravates cowardice with offence when, "speaking in the name of all the people of Mâcon" - minus at least 30 of them - he offers his support to the singer (A bit late my lad) and invites her to... Come again (no, really, the lad is serious. That's the offense actually.)

Meanwhile, Shirel the assaulted singer demonstrates that she's not only absolutely gorgeous but also particularly insightful:
Even if France is the country of Human Rights, it's never been the country that really lives up to that sort of things.
And that pretty sums up the whole thing.
Revenant sur le post de Mardi, des lecteurs français et certaines relations m'en ont appris plus au sujet du festival "Mort aux Juifs" (Le dernier en date) dans Le Pays Qui N'est Pas Anti-Sémite®. (Voyez également ici et particulièrement les liens de Merde in France ici).

Nous savons déjà que cela s'est produit dans la ville bourguignonne de Mâcon, ce qui - au-delà de la nature de l'évènement lui-même - me pousse vraiment en mode balistique, pour différentes raisons que je n'aborderai pas ici et maintenant.

Le reste ne fera rien pour arranger mon humeur.

Mettons ça bien à plat :

5 000 français - censément de tous âges et héritages - assistent au concert, y compris la femme du Président et une sorte de mec qui, a priori, ne devrait pas être facilement intimidé mais a probablement passé trop de temps dans les jupons de Bernadette dernièrement.
N'y voyez pas malice. Je tente simplement de trouver des explications. Après tout, le gars est champion du monde poids lourd de judo.

30 jeunes français - d'héritage nord africain - (présentés ici comme "un petit groupe de très jeunes adolescents") se tenant devant la scène, hurlant "Mort aux Juifs" et menaçant une chanteuse israélienne de 25 ans (qui détient en fait les nationalités américaine, israélienne et française. Le destin lui a distribué deux bonnes cartes. Pas mal.) qui, paradoxalement, s'est trouvée bien seule et isolée parmi 5 000 français, y compris la femme du Président et une sorte de mec qui a priori ne devrait pas être facilement intimidé. Particulièrement par de "très jeunes adolescents".

Personne n'a osé interrompre les très jeunes ordures et leur apprendre une chose ou deux avant qu'ils ne deviennent de plus vieilles ordures.

Des équipes de TV ? Ouais, il y avait des équipes de TV. Elles ont même pris la décision de diffuser ensuite le show sur leurs chaînes de TV. Elles ont juste pris grand soin de shunter le son et d'ajouter les babillages d'un Gland de TV en Voix Off pendant la partie figurant 30 très jeunes ordures balançant des insultes et des menaces racistes à une jeune fille de 25 ans isolée devant 4970 français, la femme du Président et la sorte de mec poids lourd sous ses jupons dans une manifestation publique.
Où avez vous entendu parler d'anti-sémitisme dans ce pays exactement ?

Des flics ? Ouais, il y en a certainement eu à un moment ou à un autre. Ou pas. Ou probablement trop tard. Ou trop occupés à facturer les excès de vitesse des criminels conducteurs. Certains disent même qu'ils n'ont pas été alertés, afin de ne pas 'aggraver' la situation et 'indisposer' ces 30 pauvres jeunes français. Ils se trouvaient être d'héritage nord africain et, sûrement ne doivent pas être sujets à des indispositions par voies policières, particulièrement lorsqu'ils balancent des insultes et des menaces racistes à une jeune fille de 25 ans devant la Première Dame et un paquet de ses serfs concitoyens. Enfin quoi, soyez sérieux, si vous commencez à les arrêter lorsqu'ils insultent et menacent des jeunes filles collectivement, alors il vous faudrait aussi les arrêter lorsqu'ils les violent collectivement. Ce qui les indisposerait encore plus, c'est certain.

Les flics ont donc demandé à jeter un oeil aux cassettes et vont regarder le crime à la télé. Une aut' bière m'n'Adjudant ? Du popcorn ? Tiens, voyez sur la gauche ? Eh ben c'est un brigand, ça j'peux vous le dire. De quoi m'n'Adjudant ? Oh non, non, non, m'n'Adjudant faut pas dire ça. Le bon mot c'est "un jeune issu de L'Immigration". Prenez une autre bière.

Mais qu'en est-il des braves gens ? Des types courageux soutenant Liberté, Egalité ou même cette bougre d'insignifiante Fraternité ? Des français avec des principes, prêts à faire face à tous les ennemis de BlaBlaberté, BlaBlaBlagalité ainsi que BlaBlaBlaBlaternité, même quand les ennemis sont un redoutable "petit groupe de très jeunes adolescents"?

S'il s'en est trouvé au sein de cette multitude de 5 000, ils seront certainement visibles sur la cassette. Laissons la police faire son travail, voulez vous ?

En fait, non, ne la laissons pas. Au lieu de ça, considérons tristement le fait que, en grande partie grâce à la caste de kleptocrates à laquelle appartient Bernadette, n'importe quel français de n'importe quelle origine, décidant de s'opposer au racisme de certains français d'une certaine origine (le Politiquement Correct c'est si marrant, v'trouvez pas ?), au nom de principes et de valeurs morales de base, est assuré d'être avalé vivant par les diverses ONG à l'anti-racisme variable (tel que le méprisable MRAP - Googlez ça tout seul, je ne lie pas vers les ordures.) et la Justice Française elle-même. Car dans ce cas, ils seraient considérés comme plus racistes que les autres racistes.

Nous sommes gens civilisés. Il y a des lois contre un certain le racisme dans ce pays, savez vous.

Les flics, au moins, ont réussi à indisposer 5 des très jeunes adolescents. J'imagine que c'est une consolation, particulièrement pour Bernadette qui fut, vous en souvient-il "vraiment désolée".

Pendant ce temps, les diverses 'vacuités ultérieures' fleurissent :
La France n'est pas un pays anti-sémite
Mais bien sur que non, bougre de bougre que vous êtes. La position officielle est que même les Juifs meurent un jour.

Donc hurler "Mort aux juifs" n'est pas de l'anti-sémitisme. Juste l'expression des faits.
Nous ne tolérerons aucun dérapage de ce type
Jusqu'à ce que nous soyons en fait confrontés au prochain dérapage de ce type bien entendu, avec une supériorité numérique de proportion 5000/30 et un champion du monde de judo poids lourd de notre côté. Dans ce cas, nous la fermerons tout simplement et attendrons que les 30 gamins racistes s'en soient allés avant de proclamer à nouveau "Nous ne tolérerons aucun dérapage de ce type."
Nous demandons la plus grande sévérité à l'encontre de ce type de comportement, puni par la loi, et incompatible avec les principes qui fondent la société française.
Littéralement : vaine emphase et voeux pieux sont les fondements de la société française.
Chérie, j'ai pissé dans mon froc à ce concert et j'ai besoin de changer mes sous-vêtements
Ok, je l'ai inventée celle-là.

Pendant ce temps, le maire de Mâcon aggrave la lâcheté par l'insulte lorsque, "parlant au nom de tous les mâconnais" - à l'exception d'au moins un trentaine d'entre eux - il offre son soutien à la chanteuse (Un peu tard, jeune homme) et l'invite à... Revenir (Non vraiment, le gars est sérieux. Là est l'insulte en fait.)

Pendant ce temps, Shirel, la chanteuse agressée, démontre qu'elle n'est pas seulement absolument ravissante mais aussi particulièrement perspicace :
Même si la France est le pays des droits de l'homme, ça n'a jamais été le pays qui se met dans tous ses états pour ce genre de choses.
Et ça résume à peu près toute la chose.
Top Page 1 / 2 pages  1 2 >
You << February 2004 >> Categories

Today October 22, 2014

You're either not logged in, or not registered as a member.

Or you're just a Smelly Socialist.

So which one is it?

Sun Mon Tue Wed Thu Fri Sat
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29