Bad Juju! You no logged in or no introduced to the frogman. Log-in or register. Or suffer mucho hoo-doos.
Agence France Press does not know the basics of ballistic

24th

02/2004

6086 hits • 10 years, 5 months, 3 hours, 51 minutes ago...

Dissident Frogman and Al-Qaeda Agree ♠ Dissident Frogman et Al-Qaeda En Accord
Print × Imprimer the dissident frogman • Tuesday, February 24, 2004 · 1941 zulu time

You have to give it to the French Mediocratura: if anybody on this Earth and beyond could successfully round up your devoted dissident and the Al-Qaeda sub-scum behind the same opposing line, it has to be them:
Al-Qaeda 'joins headscarf row'

Al-Qaeda's deputy leader Ayman al-Zawahiri has reportedly criticised a French law that includes the banning of Islamic headscarves in state schools. The decision shows "the grudge the western crusaders have against Islam," Mr Zawahiri said in a tape broadcast on Arabic satellite station al-Arabiya.

The tape said the decision by French President Jacques Chirac was part of an ongoing campaign against Islam.
The origin of the tape is apparently unconfirmed yet, but it's no reason not to slap Mister Possibly al-Zawahiri behind the turban, in retaliation for this ludicrous attack in demagogy.

Indeed, Komissar President Jacques Chirac's ongoing campaign is certainly not limited to Islam, and Jacques the Western Komissar Crusader's crusade is actually aiming at crushing every single religion - down to the slightest mystical conviction - that is not the Great Church of the French Socialist Secular State.

After all, for Jacques and his apostles, there is only one God and the State is His prophet: these people are not tolerant seculars but rabid anticlericals.

al-Zawahiri the Eastern Barbarian is obviously opposing Chirac the Western Crusader on strictly political grounds, each of them struggling for the domination of his own church. And so, the reason why I tend to criticise the Crusader's Law against ostentatious religious signs displayed by school kids and civil servants, within the limits of the his public domains and tenures is rather different than that of the Barbarian.

I am not ready to accept the idea that Jacques Chirac (or any other priest or mullah from any other church - Are we listening back there? Mr al-Zawahiri would do well to stop playing with Osama's slough and take some notes) is entitled to interfere with who (or what), how and when, you and I should pray to. Or not.

But since they does not exactly care to ask for my opinion, let's admit for the sake of the argument that the French Crusader can legitimately legislate on that issue. If so, the ban on Christian and Jewish symbols - among other notoriously harmless cults in this country - will appear as a simple egalitarian pretext (or a little bonus for Jacques and the Rabid Anticlerical Crusaders) to have a go on the Muslim headscarf without irritating the aforementionned Muslims (predictably, it's not working Jacques) and will certainly have little effects on the believers of these two cults. Indeed, the last time I witnessed a Christian bearing a "large crucifix" was in a movie relating the life of Jesus, who wasn't exactly a school boy or a civil servant, while the French Jews are already advised to wear baseball caps instead of the yarmulke, to avoid beatings.

That leaves us with the Muslims' headscarf.

While "militant" Muslims of all sex can argue without succumbing under the weight of sheer idiocy that this is a compulsory attire worn by women freely, it is also said that this distinctive sign was invented in the early 70s by an Iranian mullah in Lebanon, inspired by Catholic nuns headgear on the basis that:
(...) by wearing the headgear, Shiite women would be clearly marked out, and thus spared sexual harassment, and rape, by Yasser Arafat's Palestinian gunmen who at the time controlled southern Lebanon.
Interestingly enough, this very headgear is now fulfilling the same purpose in the Parisian suburbs of Sarcelles and Trappes.

"Better veiled than raped" has to be an Islamist motto I imagine.

This brings me back to the Crusader's Ban. The law is wrong, not simply because it is an attack against freedom of religion (no matter the unacceptable characteristics of the said religion) but particularly because it will not resolve any serious issue of which the headscarf has become the symbol (precisely because of the unacceptable characteristics of the said religion).

And in my book, any law that is not only coercive but also useless is irremediably wrong.

This law will not protect young girls from forced marriage (numbers in France apparently vary between 30,000 to 700,000 over the last 10 years - not really a surprise considering the seal of secrecy and the social and familial pressure that enclose them) or against any kind of physical or emotional violence. It will certainly not protect them against the aforementioned social and familial pressure neither will it protect the society against the conquering advance of the veiling - and potentially raping - beards.

However, it will give the women's oppressors another axe to grind, while they should have been clearly designated and ostracized as such - and sentenced, if need be. It will also temporarily clear the State from its self-allocated responsibility in this matter, while we have no other choice but its wrong and useless decision.

As usual with the legislator - particularly the French one - the only answer to a very concerning and sensible issue is a ban when we actually need the strong and renewed affirmation of a right: the right of any woman, Muslim or not, to refuse the veil, with the unconditional and uncompromising protection of the law.

And beyond any religious consideration, the affirmation and the defense of the right of any woman to live her life, express herself, and wear whatever she wants without risking the ghastly fate of their Christian, Jewish and more generally non Shiite counterparts in Lebanon 30 years ago or right here, right now.
Vous devez bien accorder ça à la Mediocratura française : si quelqu'un sur cette Terre, ou au-delà, peut arriver à rassembler votre dévoué dissident et la sous-crasse d'Al-Qaeda derrière la même ligne d'opposition, cela ne peut être qu'eux :
Al-Qaeda 'se joint aux protestations en faveur du voile'

Le principal lieutenant d'Al-Qaeda, Ayman al-Zawahiri a censément critiqué une loi française incluant l'interdiction du foulard islamique dans les écoles publiques. La décision démontre "la rancune que les croisés occidentaux ont contre l'Islam," a déclaré M Zawahiri dans une cassette diffusée sur la chaîne satellite saoudienne al-Arabiya.

Il affirme également que la décision du président français Jacques Chirac procède de la campagne actuelle lancée contre l'Islam.
L'origine de la bande n'est apparemment pas confirmée pour l'instant, mais cela ne doit pas nous empêcher de baffer Messire Probablement al-Zawahiri sur l'arrière du turban, en représailles pour cette risible attaque de démagogie.

En effet, la campagne actuelle du Komissaire Président Jacques Chirac ne se limite assurément pas à l'Islam, et la croisade de Jacques le Komissaire Croisé Occidental vise en fait à écraser toute forme de religion - jusqu'à la plus ténue conviction mystique - qui ne soit pas la Grande Eglise de l'Etat Socialiste Séculier français.

Après tout, pour Jacques et ses apôtres, il n'est qu'un seul Dieu et l'Etat est son prophète : ces gens ne sont point de tolérants laïques mais des anticléricaux haineux.

al-Zawahiri le Barbare Oriental s'oppose manifestement à Chirac le Croisé Occidental sur un terrain strictement politique, luttant l'un et l'autre pour la domination de leurs propres églises. C'est pourquoi la raison pour laquelle je suis amené à critiquer la Loi du Croisé contre les signes religieux ostentatoirement affichés par les écoliers et les fonctionnaires dans les limites de ses domaines et tenures publiques, diffère quelque peu de celles du Barbare.

Je ne suis pas prêt d'accepter l'idée que Jacques Chirac (ou n'importe quel autre prêtre ou mollah de n'importe quelle église - On écoute dans le fond ? M al-Zawahiri, ferait bien de cesser de jouer avec la dépouille d'Osama et de prendre des notes) soit autorisé à interférer dans la décision concernant qui (ou quoi), quand et comment, vous et moi devrions prier. Ou pas.

Mais étant donné qu'ils ne se soucient pas exactement de me demander mon avis, admettons un instant, pour le bénéfice de mon argumentation, que le Croisé français puisse légitimement légiférer sur cette question. Si c'est bien le cas, l'interdiction des symboles chrétiens et juifs - parmi d'autres cultes notoirement inoffensifs dans ce pays - apparaît bien comme un simple prétexte égalitariste (ou un petit bonus pour Jacques et les Haineux Croisés Anticléricaux) de tenter le coup sur le voile islamique, sans irriter les musulmans en question (comme il fallait s'y attendre, ça ne marche pas Jacques) et n'aura certainement que peu d'impact sur les fidèles de ces deux cultes. En effet, la dernière occasion qu'il m'ait été donné de voir un chrétien portant une "grande croix" était un film consacré à la vie de Jésus, qui n'était pas exactement un écolier ou un fonctionnaire, tandis que les juifs français se sont déjà vu conseiller de porter des casquettes de base-ball au lieu de la kippa, afin d'éviter d'être tabassés.

Cela nous laisse donc le voile islamique.

Alors que les musulmans "militants" de tous sexes peuvent affirmer sans succomber sous le poids de la bêtise pure qu'il s'agit là d'un accoutrement obligatoire porté librement par les femmes, il est également dit que ce signe distinctif fut inventé au début des années 70 par un mollah iranien au Liban s'inspirant de la coiffe des nonnes catholiques, sur la base que :
(...) en portant cette coiffe, les femmes Shiites seraient clairement distinguées et en conséquence se verraient exemptées du harcèlement sexuel et des viols perpétrés par les soudards palestiniens de Yasser Arafat qui contrôlaient le sud Liban à l'époque.
D'une manière intéressante, la coiffe en question rempli maintenant les mêmes fonctions dans les banlieues parisiennes de Sarcelles et de Trappes.

"Plutôt voilées que violées" doit être un slogan islamiste, j'imagine.

Et ceci me ramène à l'Interdiction du Croisé. Cette loi est mauvaise, pas simplement parce qu'elle est une atteinte à la liberté de culte (quelles que soient les caractéristiques inacceptables de ladite religion) mais particulièrement parce qu'elle ne résoudra aucun problème sérieux dont le voile n'est que le symbole (précisément en raison des caractéristiques inacceptables de ladite religion).

Et de mon point de vue, toute loi qui réussi à être coercitive et inutile est irrémédiablement mauvaise.

Cette loi ne protègera pas les jeunes filles contre les mariages forcés (les chiffres en France semblent varier entre 30,000 et 700,000 sur les 10 dernières années - pas franchement une surprise, considérant le sceau de secret et la pression sociale et familiale qui les entourent) ou contre n'importe quel type de violence physique ou psychologique. Elle ne les protégera certainement pas des pressions sociales et familiales susmentionnées et ne protègera pas plus la société des avancées conquérantes des barbus voileurs - et potentiellement violeurs.

Elle va cependant donner aux oppresseurs de ces femmes d'autres motifs d'affrontement, alors même qu'ils devraient être clairement désignés comme tels et ostracisés - condamnés, si besoin. Elle va aussi dégager temporairement l'Etat de la responsabilité qu'il s'est lui-même attribué en la matière, alors que nous n'aurons d'autre choix que cette mauvaise et inutile décision.

Comme toujours avec le législateur - particulièrement lorsqu'il est français - la seule réponse à une question hautement sensible et préoccupante est une interdiction là où nous avons en fait besoin du fort renouvellement de l'affirmation d'un droit : le droit de toute femme, musulmane ou pas, de refuser le voile, sous la protection inconditionnelle et intransigeante de la loi.

Et au-delà de toute considération religieuse, l'affirmation et la défense du droit de toute femme à vivre sa vie, s'exprimer et porter ce qu'elle souhaite sans risquer le destin épouvantable de ses homologues chrétiennes, juives et plus généralement non shiites au Liban il y a 30 ans ou ici et maintenant.


Creative Commons

You Recent entries Recent comments

Today July 23, 2014

You're either not logged in, or not registered as a member.

Or you're just a Smelly Socialist.

So which one is it?