Bad Juju! You no logged in or no introduced to the frogman. Log-in or register. Or suffer mucho hoo-doos.
Agence France Press does not know the basics of ballistic

Propaganda Bureau: Kicks and Bites

22nd

03/2004


Smoke on the skater.

Sheik it babe.

14th

10/2003


You know you can count on me to give a hand (It's a figure of speech. Got it? A friggin' figure of speech all right?) whenever a benevolent and deserving structure, state, church, NGO or any other of those "Let me mind your own business" group of pests of society, is in deer need for the adequate propaganda material to implement their unselfish projects aiming for the collective welfare.

Alfonso Lopez Trujillo, head of the Pontifical Council for the Family, in charge of Vatican social policy called for condoms to carry "health warnings" and although this goes in fact against my personal position on that issue (my position, in case you wonder, is neither the Catholic Church's abstinence nor the "any hole will do" spirit of the condom maniacs. My position is long lasting trustworthiness, you unrepentant P*s and B*s), I'm more than happy to put my humble talent at the service of such a noble and worthy cause.

Click the thumbnails for the bigger.

Picture.










I'm so glad to help saving lives.
UPDATE:
Just a quick update, following the addition of this in the announce post's comments by one of the numerous - and possibly ubiquitous - Valerie(s) who patrol in and around the dacha, watch my back and bring about a most needed and appreciated feminine touch in the house.


That brings us to a number of 7 warnings. Yes, 7. Seven. SEVEN. Get it?

Burn Sinners, Burn.
Vous savez qu'il est possible de compter sur moi pour donner un coup de main (C'est une façon de parler. Compris ? Une putain de façon de parler d'accord ?) dès lors qu'une bienveillante et méritante structure, état, église, ONG, ou n'importe quel autre de ces d'emmerdeurs de la société au son du "Laissez moi m'occuper de vos affaires", se trouve dans le besoin pressant de matériel de propagande pour la mise en oeuvre de leurs projets désintéressés visant au bien-être de la collectivité.

Alfonso Lopez Trujillo, chef du Conseil Pontifical pour la Famille, en charge de la politique sociale du Vatican a appelé à la mise en place "d'avertissements de santé" sur les préservatifs et bien que cela aille en fait à l'encontre de ma position personnelle sur le sujet (ma position personnelle, au cas où vous vous interrogeriez n'est ni l'abstinence prêchée par l'Eglise Catholique, ni le "tous les trous font ventre" des maniaques de la capote. Ma position est fidélité durable, bande d'impénitents P*s et C*s), je suis plus qu'heureux de mettre mes humbles talents au service d'une noble cause.

Cliquez les miniatures pour la plus grosse.

Image.






Je suis si heureux d'aider à sauvez des vies.
MISE A JOUR :
Juste une mise à jour rapide, suivant l'ajout de ceci dans les commentaires du post d'annonce par l'une des nombreuses - et probablement douées d'ubiquité - Valerie(s) qui patrouillent dans et autour de la dacha, surveillent mes arrières et apportent cette très souhaitée et très appréciée touche féminine dans la maison.

Cela nous amène au chiffre de 7 avertissements. Oui, 7. Sept. SEPT. Vous saisissez ?

Brûlez Pêcheurs, Brûlez.

01st

08/2003


The core of dissidents who read me regularly may remember my recent "El Che gets the mickey" tee-shirt design and the legal preoccupation that lead CafePress to close the shop and stop selling it.



On behalf of recent developments around such copyright issues (thanks to James C. for the information), the obvious bias of the French justice in favor of totalitarians and mass murderers - as far as they're on the left - but also my intimate conviction, from the very beginning of this story, that this design of mine is of parodic nature, I decided to go for civil disobedience on that issue.

I can't force CafePress to sell products with my "El Che gets the mickey" design of course. But what I can do is give away freely the high resolution picture, for personal use, so that you can print your own tee-shirts. Most, if not all, inkjet printers can print on those special transfer paper and if you can't iron your clothes by yourself, ask your Mom. Any decent Mom knows how to do that, and if your Mom made you the man or woman you are, I'm sure she'll be more than happy to fix you a nifty anti-Communist murderer tee-shirt.

I know my Mom would be.

So go ahead, here's the high resolution picture, save it somewhere, print it and iron it. The plain black and white nature of the design means you're not limited to white tee-shirts. As far as there's enough contrast with the black (Therefore, avoid black tees. Black on black means "not enough contrast". It also means "forget Malevich".), you can apply it on any colored fabric.

And before you start running around, pissing the Worldwide Worker Parties Morons, bear with me because there's more:

I'm in the mood for another game involving pictures. If you see what I mean.

Or, to be more specific, a contest.

It goes like this: when your brand new Che tee-shirt is ready, take a picture in a situation of your choice - there's absolutely no limit but your imagination. Surprise me. - and send it to the dissident frogman (go back to the dacha and press the yellow button).
You'll receive the exclusive "Marx gets the mickey" version pictured above.

The great thing with this contest of mine is that it's a win-win kind of contest. Every participant sending a picture will win.

But not the Leftists.

Yeah, I'm being as egalitarian as they are.

The game is open. Spread the word, spread the shit Che.

UPDATE:
Thank to Claire who happened to be a hapless involuntary beta tester, and will therefore receive her Mickey Marx version even if she does not enter the contest, I updated the miChey Guevarra picture. It has to be flipped over for the print to be transfered on the right direction.

Yeah, I know. Stupid frogman and all.

It's free. Buzz off smarty-pants.

When sending your picture(s) please precise if you agree - or not - to have it published in the dacha. I'm planning a user-contributed photoblog for this contest.
Notice that I can also deal with blur and black masks, if you want to have your picture published but don't know how to process it to hide your face. Just ask me.

Fear not: whatever your choice, you'll win your nifty parody of Marx the deceiver.

In any case, I won't publish names, nicknames or email addresses. Even if you implore me on your knees, with your "El Che gets the mickey" tee-shirt.

And even without the tee or with a soggy one, if your gender happens to be the opposite of mine.

It will be a tough one, but I think I can resist temptation.

*cough* Just try, see if I can. *cough*
Le noyau de dissidents qui me lisent régulièrement se souviendront peut être de ma récente création pour tee-shirts "El Che gets the mickey" et des considérations légales qui ont amené CafePress à fermer la boutique et cesser de le commercialiser.


En vertu de récents développements autour de ces questions de copyright (merci à James C. pour l'information), de la partialité évidente de la justice française en faveur des totalitaires et des meurtriers de masse - pour autant qu'ils soient à gauche - mais aussi mon intime conviction de la nature parodique de ce travail, j'ai décidé de pratiquer la désobéissance civile sur ce coup là.

Je ne peux pas contraindre CafePress à vendre des produits figurant ma création "El Che gets the mickey" bien entendu. Mais ce que je puis faire, c'est distribuer librement l'image haute résolution, pour usage personnel, afin que vous puissiez imprimer vos propres tee-shirts. La plupart des imprimantes jet d'encre, sinon toutes, sont en mesure d'imprimer sur ces papiers transfert spéciaux et si vous ne savez pas repasser vos habits vous même, demandez à votre Maman. Toutes les bonnes Mamans savent comment on fait ça et si votre Maman à fait de vous l'homme ou la femme que vous êtes, je suis certain qu'elle sera plus qu'heureuse de vous préparer un super tee-shirt anti-assassin communiste.

Je sais que ma Maman, elle, le serait.

Alors allez-y, voici l'image haute résolution, sauvegardez la quelque part, imprimez la et repassez la. La nature purement noir et blanc du design vous permet de ne pas être limité aux tee-shirts blancs. Pour autant qu'il y ait suffisamment de contraste avec le noir (Conséquemment, évitez les tee-shirts noirs. Noir sur noir, ça signifie "pas assez de contraste". Ca signifie également "laissez tomber Malevich".), vous pouvez l'appliquer sur des tissus de n'importe quelle couleur.

Et avant que vous ne commenciez à courir en tous sens, à emmerder les Crétins des Partis des Travailleurs du Monde, restez un peu avec moi car j'ai un peu plus à vous offrir :

Je suis d'humeur pour un autre jeu impliquant des photos. Si vous voyez ce que je veux dire.

Ou, pour être plus précis, un concours.

Ca fait comme ça : lorsque votre nouveau tee-shirt du Che est prêt, prenez une photo dans la situation de votre choix - il n'y a pas d'autre limites que votre imagination. Etonnez-moi. - et envoyez la au dissident frogman (retournez dans la dacha et appuyez sur le bouton jaune)
Vous recevrez la version exclusive "Marx gets the mickey" dépeinte ci-dessus.

Le truc super avec mon concours, c'est qu'on gagne à tous les coups. Tous les participants qui envoient une image gagneront.

Sauf les gauchistes.

Ouais, je suis aussi égalitaire qu'eux.

Le jeu est ouvert. Répandez le mot, répandez la merde le Che.

MISE A JOUR :
Grâce à Claire qui a eut l'infortune de se retrouver dans la position de beta testeur involontaire, et recevra en conséquence sa version Mickey Marx même si elle ne participe pas au concours, j'ai modifié l'image de miChey Guevarra. Elle doit être imprimée en sens inverse pour être transférée à l'endroit.

Ouais, je sais. Stupide frogman et tout.

C'est gratuit. Lâchez-la moi, gros malins.

Lorsque vous envoyez votre(vos) image(s) merci de préciser si vous acceptez - ou pas - de les voir publiées dans la dacha. Je prévois un photoblog basé sur les contributions des utilisateurs pour ce concours.
Sachez également que je peux me charger des flous et masques noirs, si vous souhaitez publier votre photo mais ne savez pas comment la modifier pour masquer votre visage. Il suffit de me demander.

Ne craignez point : quel que soit votre choix, vous gagnerez votre parodie de Marx l'imposteur.

En aucun cas je ne publierai noms, surnoms ou adresses email. Même si vous me suppliez à genoux, avec votre tee-shirt "El Che gets the mickey".

Et même sans le tee-shirt ou avec et mouillé, si vous vous trouvez appartenir au genre opposé au mien.

Ca sera dur, mais je pense pouvoir résister à la tentation.

*tousse* 'Voulez pas essayer, juste pour voir ?*tousse*

19th

06/2003


This is one hell of a coincidence. When I was taking fun of an enhanced version of the Communist murderer turned into a pop icon by the inept Western Leftist elite, I had no idea that, almost at the same time, his former partner in crime was being ridiculed as well.

Thank to one of the proud and fierce Amazons of Pave France, my precious friend Carine, I just learned that Castro got the Mickey taken yesterday.

That said, my favorite part is not when the Stockish Socialist discover he was fooled and gets raffish (broadcast here).

No, my favorite part is what triggered (one of) France's best friend barrage of crudeness:

Enrique Santos's reply.
« Are you satisfied with [what] you have done on the island, assassin? »
Oh! If only I could be given such opportunity!

The blessing.


Worth the "Kicks and Bites" anyway. See below.Continue reading...
C'est une incroyable coincidence. Alors que je m'amusais d'une version améliorée du meurtrier communiste élevé au rang d'icône pop par l'inepte élite de la gauche occidentale, je n'avais pas la moindre idée qu'au même moment, un de ses anciens complices se faisait ridiculiser de même.

Grâce à l'une des fières et farouches amazones de Pave France, ma précieuse amie Carine, je viens d'apprendre que Castro s'était retrouvé dans la position décrite par l'expression anglaise to get the Mickey taken hier.

Cela dit, ma partie favorite n'est pas quand le Stupide Socialiste découvre qu'il a été berné et devient grossier (bande son ici).

Non, ma partie favorite c'est ce qui provoque la bordée d'injures de la part (d'un des) du meilleur ami de la France :

La réponse d'Enrique Santos.
« Es-tu satisfait de ce que tu as fait sur l'île, assassin ? »
Oh! Si une telle opportunité pouvait m'être donnée !

Instant béni.


Ca vaut bien quelques "Coups et Morsures" quoi qu'il en soit. Voir plus bas.Lisez la suite...

15th

05/2003


When W. from Merde in France told me about editing a famous photo and mix it with Leonardo da Vinci's Joconde to express our consideration for the French cultural ethnocentrism, state interventionism and back-scratching system of subsidies that feeds the Parisian Comrades but depreciates the production and restricts its diversity, contributing actively to the establishment of a monosemic artistic creation while, at the same time, gargling with a junk multicultural pretense [breathe here], I said: "Oh man, this is hardcore. Is there anything at all that you may eventually respect?"

So, trying to save Lady Lisa's honor and shame, I emphasized the following:

1. Leonardo da Vinci was basically a Macaroni an immigrant, so discrediting his art would be perceived as "racist" by the usual Jew and US haters enlightened and morally superior French nomenklatura.

2. Instead of Mona Lisa, maybe we should have targeted some hollow thought contemporaneous piece of excrements that compensates its superficiality with an obsolescent 1970s sensationalism, like, for instance, this pathetic fashionable exhibit that was already outdated and washed up at the time when, entering with enthusiasm the inevitable and ineffable anal phase, I was just starting to really enjoy soiling my diapers.
Good Lord... The Revenge of the Ancient 1968 Cunt Aesthete From Outer Campus. I thought all of them were drowned during my Beaux Arts years but it looks like some escaped successfully.

Anyway, on a second thought, I understood that nobody would give nobody else's a** about this. So to be really provoking, it was Mona Lisa's finicky duty to face the grumpy guy's flash.

Sorry Mona.

On a third thought - and, to be honest, that's what cut the deal eventually - it came back to my mind that, after all, one of our former Ministry of Culture had a much worse obscenity exposed to the very face of Lady Lisa (besides himself that is) and was apparently very happy with it.



That's were the real obscenity lies.

So I said: "Hell! You're right! Fuck 'em!"

To which he answered: "That's the spirit!"

There you go. Expose yourself to Art.Continue reading...
Quand W. de Merde in France m'a parlé d'éditer une célèbre photo et de l'inclure dans une image de la Joconde de Léonard de Vinci afin d'exprimer notre considération pour l'ethnocentrisme culturel français, son interventionnisme d'Etat et son système de subventions par copinage qui nourrit les camarades parisiens mais dévalue la production et en limite la diversité, contribuant ainsi activement à l'établissement d'une création artistique monosémique qui, dans le même temps, se gargarise d'un multiculturalisme de pacotille et de façade [respirez ici], j'ai dit: "Oh mec, c'est hard quand même. N'y a-t-il vraiment rien que tu ne respecte finalement ?"

Hors donc, tentant de sauver l'honneur et la pudeur de Dame Lisa, j'ai fait valoir les subséquents arguments :

1. Léonard de Vinci n'était ni plus ni moins qu'un Rital immigré. En conséquence, jeter le discrédit sur son art serait perçu comme "raciste" par l'habituel troupeau de haineux anti-juifs et anti-américains d'éclairés et moralement supérieurs nomenklaturistes français.

2. Au lieu de Mona Lisa, peut-être eussions nous du cibler quelque résidu excrémentiel contemporain d'une pensée creuse qui compense sa superficialité par un obsolescent sensationnalisme tendance 1970 comme, par exemple, cette pitoyable manifestation mondaine pour activistes de salons qui était déjà périmée et ringarde à l'époque où, glissant avec un enthousiasme certain vers l'incontournable et ineffable stade anal je commençais seulement à prendre un réel plaisir à souiller mes couches culottes.
Seigneur... La Revanche du Vieux Con d'Esthète 1968 du Campus Intersidéral. Je croyais qu'ils avaient tous été noyés pendant mes années de Beaux-Arts mais il semble que certains aient réussi à s'enfuir.

Néanmoins, après réflexion, je compris que, globalement, tout le monde se contrefoutrait de cette belle affaire. Pour être réellement provocant, il fallait que la pénible tâche d'affronter l'exhib' du vieux ronchon soit dévolue à Mona Lisa.

Désolé Mona.

Poussant encore plus loin la réflexion - et, pour être honnête, c'est ce qui a finalement scellé l'accord - il m'est revenu à l'esprit qu'après tout, l'un de nos précédents Ministres de la Culture n'avait pas hésité, lui, à présenter de bien pires obscénités à la face de Dame Lisa (mis à part lui-même, c'est entendu) non sans en retirer une certaine satisfaction d'ailleurs.

C'est bien là ce qui constitue la véritable obscénité.

J'ai donc lancé un : "Morbleu! T'as raison! On les emmerde!"

A quoi il a répondu : "C'est ça l'idée!"

Allez-y. Exposez vous à l'Art.Lisez la suite...
Top Page 1 / 2 pages  1 2 >
You Recent Categories

Today September 30, 2014

You're either not logged in, or not registered as a member.

Or you're just a Smelly Socialist.

So which one is it?