As of June 2007, I have redesigned and relaunched the site at www.thedissidentfrogman.com/blog
This page won’t be updated anymore, and remains here for archiving purposes. After all, that’s a piece of my history.

I’m just next door, really. I have consolidated all the content of the site since 2002, and I’m running on a much improved software.

Please update bookmarks and blogrolls:
http://www.thedissidentfrogman.com (preferred)
or
http://www.thedissidentfrogman.com/blog

See you there.

A compter de juin 2007, j'ai redesigné et relancé le site en www.thedissidentfrogman.com/blog
Cette page ne sera plus mise à jour, et demeure à titre d'archive. Après tout, c'est un morceau de mon histoire.

Je ne suis pas loin, vraiment. J'ai consolidé tout le contenu depuis 2002, et je tourne sur un logiciel bien plus amélioré.

Merci de mettre à jour bookmarks et blogrolls:
http://www.thedissidentfrogman.com (de préférence)
ou
http://www.thedissidentfrogman.com/blog

Rendez-vous là-bas.

Previous: Monkey Business • Lâche Cette Banane
Home
Next: Dissident Frogman and Al-Qaeda Agree • Dissident Frogman et Al-Qaeda En Accord

February 24, 2004

(re)Read Your Classics • (re)Lisez Vos Classiques

Fired from France by the dissident frogman

The Mises Insitute is now offering Ludwig von Mises' Omnipotent Government: The Rise of Total State and Total War, on the origins of Nazism, online.

Now this book should be a compulsory reading for the crowd of (young, alas) lame-brain brawlers blindly worshipping José "Impunity" Bové and the anti-globalization gesellschaft who, among many other misconceptions, fail to apprehend - in the words of Murray Rothbard - that "nazism and fascism were totalitarian collectivist systems which had far more in common with communism than with free-market capitalism" and consistently avoid to notice that they share with German Socialists at the origin of Nazism the same hatred for Liberalism and free market economy.

Just a starter:
« (Ferdinand) Lassalle's brief demagogical career is noteworthy because for the first time in Germany the ideas of socialism and etatism appeared on the political scene as opposed to liberalism and freedom. Lassalle was not himself a Nazi; but he was the most eminent forerunner of Nazism, and the first German who aimed at the Führer position. He rejected all the values of the Enlightenment and of liberal philosophy (...). He negated them; but he promised at the same time to realize them in a fuller and broader sense. Liberalism, he asserted, aims at spurious freedom, but I will bring you true freedom. And true freedom means the omnipotence of government. It is not the police who are the foes of liberty but the bourgeoisie.

And it was Lassalle who spoke the words which characterize best the spirit of the age to come: "The state is God." »
I do not forget the disciples of Arlette "Cry Me a River" Laguiller and Olivier "Bicycle Baby" Besancenot's new anti-capitalist sect, of course.

This is mandatory reading for them too.

Now what? Don't you like the authoritarian method anymore mate?
UPDATE:
My bad: the Mises Institute has a blog of course. And the posts announcing the availability of Omnipotent Government are here and here.
Le Mises Institute propose désormais en ligne Omnipotent Government: The Rise of Total State and Total War de Ludwig von Mises, sur les origines du nazisme.

La lecture de cet ouvrage devrait être obligatoire pour la masse de (jeunes, hélas) braillards décervelés adorant aveuglément José "Impunité" Bové et la gesellschaft antimondialisation qui, parmi de nombreuses autres méprises, ne peut appréhender le fait que - selon les propres termes de Murray Rothbard - "nazisme et fascisme étaient des systèmes totalitaires collectivistes ayant bien plus en commun avec le communisme qu'avec le capitalisme et le marché libre" et persistent à ne pas remarquer qu'ils partagent avec les socialistes allemands à l'origine du nazisme la même haine du libéralisme et de l'économie de marché.

Juste une mise en bouche :
« La brève carrière démagogique de (Ferdinand) Lassalle est remarquable car pour la première fois en Allemagne, les idées de socialisme et d'étatisme sont apparues sur la scène politique en opposition au libéralisme et à la liberté. Lassalle ne fut pas, lui-même, un nazi ; mais il fut le plus éminent précurseur du nazisme et le premier allemand qui ait envisagé la position de Führer. Il a rejeté toutes les valeurs des Lumières et de la philosophie libérale (...). Il les a reniées mais a promis dans le même temps de les réaliser dans un sens plus complet et plus large. Le libéralisme, affirma-t-il, ne vise qu'à une liberté spécieuse mais je vous apporterai la véritable liberté. Et la véritable liberté signifie la toute-puissance du gouvernement. L'ennemi de la liberté n'est pas la police mais la bourgeoisie.

Et Lassalle fut celui qui prononça les mots qui allaient caractériser le mieux l'esprit de l'âge à venir : "L'état est Dieu." »
Bien entendu, je n'oublie pas les disciples de la nouvelle secte anti-capitaliste d'Arlette "Chiale, tu pissera moins" Laguiller et d'Olivier "BeuBeu la Bicyclette" Besancenot.

C'est une lecture imposée pour eux aussi.

Alors quoi ? On aime plus la méthode autoritaire mon gars ?
MISE À JOUR :
Autant pour moi : le Mises Institute a un blog bien entendu. Les posts annonçant la disponibilité d'Omnipotent Government sont ici et ici.

TrackBacks

Listed below are links to weblogs that reference (re)Read Your Classics • (re)Lisez Vos Classiques:

» Let Me Say It One More Time from Tales from a Yeti Suit
Speaking strictly on an intellectual level, John Kerry is closer to Fascism than Goerge Bush. And Uckfay the enchFray! [Read More]

Tracked on February 26, 2004 08:23 PM

Comments

Cher DF,
content de voir qu'enfin tu abordes la menace altermondialofacistes tel quelle est. Je me demandais recemment suite a un echange de mail avec un ami vivant a paris si tu comptes mentionner la "nouvelle action vacheument rebelle, et pour mes droah de lommeu" de stopub (stopub.tk).
merci de publier un blog bien necessaire en ces temps de disette cerebrale.
erwan, londres

Posted by: erwan | February 24, 2004 02:03 PM

GREAT post, dacha; fits in with E. Fester about the Leftist's anti-religion, especially anti-Christianity; to those who believe the state is God, all other gods are heresies.

Posted by: Tom Grey | February 24, 2004 03:47 PM

Erwan: ma préoccupation concernant l'incapacité des antimondialistes à reconnaître que le brun n'est jamais qu'une variante du rouge (ou leur empressement à le dissimuler, d'ailleurs) n'est pas exactement nouvelle, ainsi que vous pourrez en juger par vous même:
http://www.thedissidentfrogman.com/dacha/000163.html

Quand aux gesticulations des neo-Luddites « pubophobes » obsessionnels... Valent-elles vraiment la peine que nous nous en soucions ? J’imagine que cela leur passera en même temps que les frustrations pré pubères.

Tom: funny you should mention that. I was just pushing that idea a bit further (although in a somewhat different context) in the next post to come.

Posted by: the dissident frogman | February 24, 2004 04:09 PM

Pour ceux qui préfèrent le lire en français, Hervé Dequengo le tient à disposition sur son site, en version complète : http://herve.dequengo.free.fr/Mises/GO/GO.htm

Posted by: fyGue | March 3, 2004 07:03 PM