As of June 2007, I have redesigned and relaunched the site at www.thedissidentfrogman.com/blog
This page won’t be updated anymore, and remains here for archiving purposes. After all, that’s a piece of my history.

I’m just next door, really. I have consolidated all the content of the site since 2002, and I’m running on a much improved software.

Please update bookmarks and blogrolls:
http://www.thedissidentfrogman.com (preferred)
or
http://www.thedissidentfrogman.com/blog

See you there.

A compter de juin 2007, j'ai redesigné et relancé le site en www.thedissidentfrogman.com/blog
Cette page ne sera plus mise à jour, et demeure à titre d'archive. Après tout, c'est un morceau de mon histoire.

Je ne suis pas loin, vraiment. J'ai consolidé tout le contenu depuis 2002, et je tourne sur un logiciel bien plus amélioré.

Merci de mettre à jour bookmarks et blogrolls:
http://www.thedissidentfrogman.com (de préférence)
ou
http://www.thedissidentfrogman.com/blog

Rendez-vous là-bas.

Previous: Meet the new clown, same as the old clown • Plus ça change...
Home
Next: John Edwards, you bastard • John Edwards, espèce de salaud

May 15, 2007

Yeah, and I have big ears too • Ouais, et j'ai aussi de grandes oreilles

Fired from France by the dissident frogman

Okay, I know the following will sound totally cryptic to most of you, but this happens to be my paid-and-built-with-my-own-blood-and-sweat blog, and I can post whatever I want on it, including personal notices.

Plus, I’m really p*ssed right now so WILL YOU PLEASE STEP ASIDE AND STOP WHINING THANK YOU VERY MUCH.

This is a preliminary message to Alternative Libérale and its board:

Ladies and gents,

  1. The email you received yesterday is genuine1.
  2. My claim is legitimate.
  3. My patience has limits.
  4. The Information age has not rendered property rights obsolete (yet).
  5. I expect more than an acknowledgment of receipt from your secretary-general, and even though I’m grateful you’re “launching all necessary investigation to find out what happened”, don’t make the mistake to think I’m ignorant enough not to recognize crisis-management 101 when I see it.
  6. I just said I expect more, I also expect it faster2.
  7. Thank you for your consideration.

And now for the benefit of the larger audience3, a couple of frogmanian maxims:

"We’re headed to crucial elections to parliament, the purpose of which is, for every runner, to gain as many seats as possible."

"The dork who once said “there is no such thing as bad publicity” obviously NEVER experienced the receiving end of bad publicity. Particularly in the free-market Capitalism-hostile context of French politics, and particularly when one just backed the wrong horse."

1. Sent to your global contact address (info@alternative-liberale.fr), your press contact (presse@alternative-liberale.fr), your PR contact/ Secretary-general Mr. L. Lassauce (l.lassauce@alternative-liberale.fr), your coordination contact Mr. E. Fillias (e.fillias@alternative-liberale.fr), your communication contact Mr. D. Poryngier (d.poryngier@alternative-liberale.fr), your press contact Mr. J.P. Oury (jp.oury@alternative-liberale.fr) and your legal contact Mr. V. Mauricard (v.mauricard@alternative-liberale.fr)

2. Playing for time is as bad a crisis-management practice as it is widespread. I beg you not to fall in that particular pit.

3. See, even though it started as a personal announcement, I still manage to give my regular and respected readers something to chew on. I love my job.

D’accord, je sais que ce qui suit va sembler plutôt cryptique à la plupart des lecteurs, mais il se trouve que ceci est mon blog-payé-à-la-sueur-de-mon-front et que je peux y poster ce que je veux, y compris des messages d’ordre personnel.

En plus, je suis du genre furieux là, alors POUSSES-TOI ET CESSE DE PLEURNICHER MERCI BEAUCOUP.

Ceci est un message préliminaire à l’attention d’Alternative Libérale et de son bureau.

Mesdames, Messieurs,

  1. L’email que vous avez reçu hier est authentique1.
  2. Ma requête est légitime.
  3. Ma patience a des limites.
  4. L’Age de l’Information n’a pas (encore) aboli les droits de propriété.
  5. J’attends plus qu’un accusé de réception de votre Secrétaire Général, et bien que je vous sois reconnaissant de faire « les recherches nécessaires pour savoir ce qu’il s’est passé », ne faites pas l’erreur de croire que je suis suffisamment ignorant pour ne pas reconnaître l’ABC de la Gestion de Crise quand je le vois à l’œuvre.
  6. Je viens de dire que j’attendais plus, je l’attends également plus vite2.
  7. Merci de votre considération.
Et maintenant, pour le bénéfice de toute l’audience3, une paire de maximes frogmaniennes :

"Nous nous acheminons vers des législatives cruciales, dont le but pour tout participant est de gagner le maximum de sièges."

"Le crétin qui à dit un jour “Il n’y a pas de mauvaise publicité” ne s’est manifestement jamais trouvé au mauvais bout de la mauvaise publicité. Particulièrement dans le contexte singulièrement hostile au Capitalisme de libre-échange de la politique française, et a fortiori lorsque l’on vient juste d’avoir misé sur le mauvais cheval."

1. Envoyé à votre adresse générale (info@alternative-liberale.fr), votre adresse presse (presse@alternative-liberale.fr), votre contact relations extérieures/ Secrétaire général M. L. Lassauce (l.lassauce@alternative-liberale.fr), votre contact Coordination M. E. Fillias (e.fillias@alternative-liberale.fr), votre contact communication M. D. Poryngier (d.poryngier@alternative-liberale.fr), votre contact Presse M. J.P. Oury (jp.oury@alternative-liberale.fr) et votre contact juridique M. V. Mauricard (v.mauricard@alternative-liberale.fr)

2. Jouer la montre est une méthode de gestion de crise aussi mauvaise qu’elle est répandue. Ne faites pas l’erreur de tomber dans ce panneau là.

3. Voyez, alors même que j’avais démarré ça sous forme de message personnel, j’arrive quand même à y glisser de quoi manger pour mes lecteurs réguliers et respectés. J’aime mon boulot.